dimanche 25 juin 2017

Nos interventions au Conseil municipal du 31 mai 2017

Procès-verbal du conseil municipal du 5 avril 2017
Nous avons voté contre car notre déclaration sur l’intervention du maire face à l’abstention de certains élus de sa majorité lors du vote du budget n’y figurait pas et le maire n’a pas voulu rectifier.

Remplacement d'un représentant de la commune au conseil d'administration du collège jean Lurçat
Nous avons voté pour l’élu proposé.

Rapport d'activités de la Société publique d'aménagement et d'équipement du bassin de Pompey pour l’exercice 2016
Nous avons reparlé de la remise en état des sites industriels en disant : « Saint Gobain, Lerebourg et autres industriels s'exonèrent trop facilement de leurs obligations au détriment des communes qui, elles, font financer par les habitants la remise en état de terrains » et en précisant à l’attention du maire : « Les habitants de Frouard sont concernés, comme tous ceux du Bassin de Pompey, même si les sites en question sont situés sur la commune de Liverdun », ce qu’il a admis.
Il n’y avait pas de vote.

mardi 16 mai 2017

Législatives : réunions publique

Réunion publique des candidats de Lutte Ouvrière aux élections législatives :
Dominique Barbin et Lucien Aubert 

Le lundi 29 mai à 18 heures
salle Frigerio 5 rue Pasteur à Frouard (dans le bâtiment de l'Hôtel de Ville)

lundi 15 mai 2017

Faisons entendre le camp des travailleurs !




Dominique Barbin
Lucien Aubert
Dans la sixième circonscription de Meurthe-et-Moselle (Pont-à-Mousson, Pompey, Dieulouard, Jarny, Nomeny), Lutte Ouvrière présente la candidature de Dominique Barbin et de Lucien Aubert (suppléant).

 Nous savons tous que nous n’avons rien de bon à attendre de Macron. Nous allons devoir nous défendre, et les élections législatives sont le moyen de lui dire dès maintenant que nous ne nous laisserons pas faire.

samedi 6 mai 2017

Nos interventions au Conseil municipal du 5 mai 2017



Compte administratif 2016
Nous avons voté contre en disant :
« Le compte administratif est le bilan comptable de votre budget et il atteste la mise en application au niveau de la commune de la politique d'austérité menée par le gouvernement. La baisse importante (110 000 euros cette année) de la dotation globale de fonctionnement ainsi que le dépassement du budget de la salle de l'ermitage plombe les finances de la ville de Frouard.

lundi 1 mai 2017

Contre l'ennemie mortelle des travailleurs, et contre le valet du grand capital !

À l’approche du second tour, les candidats recherchent des ralliements. Du côté de Macron, c’est l’union sacrée, de Valls et Hollande à Fillon et Sarkozy, en passant par le revenant Borloo ! Le Pen, elle, a prétexté l’accord avec la girouette Dupont-Aignan pour enterrer la sortie de l’euro. Si elle était élue, ses engagements sur le maintien des 35 heures ou pour une retraite à 60 ans seraient aussi oubliés : les promesses électorales d’une démagogue n’engagent que ceux qui y croient.

La semaine dernière, pour faire croire qu’elle est une candidate du peuple, elle est allée faire des selfies avec les ouvriers de l’usine Whirlpool d’Amiens, qui doit fermer dans un an.

jeudi 2 mars 2017

Compte-rendu du Conseil municipal du mercredi 1er mars 2017



Débat d’orientation budgétaire
C’est le débat général qui prépare le conseil municipal qui votera le budget de la commune. Nous avons notamment déclaré :
« Tout d’abord une remarque sur la présentation optimiste de la situation économique et sociale : vous parlez de « l’inversion de la dynamique du chômage », mais ce qu’il faudrait plutôt dire c’est que le chômage a atteint des records et que la pauvreté n’a jamais été aussi dramatique. Vous reprenez à votre compte la méthode Coué gouvernementale, mais la réalité que vit la population est tout autre. 

mardi 31 janvier 2017

Hamon, marchand d'illusions, et Fillon, ennemi déclaré des travailleurs

Aucun travailleur ne regrettera Valls, écarté par la primaire du PS. Après avoir singé Sarkozy comme ministre de l'Intérieur, il a mis en oeuvre une politique particulièrement antiouvrière comme Premier ministre. Avec Hollande, il a distribué les cadeaux au patronat, du CICE à la loi travail, en passant par la généralisation du travail du dimanche. Son arrogance à l'égard des travailleurs n'a eu d'égale que sa servilité envers les riches.

C'est sur ce discrédit que Hamon s'est appuyé. Il a promis un revenu universel de 750 euros d'ici à 2022. Après des années de chômage de masse et d'une misère toujours plus grande, il présente ce revenu comme un progrès. Mais 750 euros ne permettent pas même de sortir de la pauvreté ! Ce dont les classes populaires ont besoin, ce n'est pas de la charité, mais d'emplois et de salaires corrects.